Actualités

Le Conseil Général soutient fortement l'opération Nano 2017

Le 20 octobre 2014

Le projet Nano 2017 positionne STMicroelectronics comme le leader dans le domaine des solutions à base de processeurs embarqués et de capteurs d'image. La stratégie de ST dans le programme est d'utiliser les technologies issues de Nano 2012, notamment le Cmos Fdsoi, pour développer des produits clairement identifiés et des marchés ciblés, soit :

- les processeurs embarqués (marché des machines massives tels que serveurs, data center) ;

- les capteurs d'image (produits individuels nomades tels les mobiles, l'internet, la télévision) ;

- les microcontrôleurs  (interface homme-machine).

Lire la suite

L'aménagement numérique à Très Haut Débit en Isère

Le 20 octobre 2014

Dans les années 2000, les opérateurs de télécommunication ont engagé la couverture Internet de l'Isère à haut débit (0,5 mégabit), en laissant des zones blanches sur un tiers des communes de l'Isère concernant 1,5 % de la population. Le Département a donc d'abord engagé une campagne d'équipement complémentaire en wifi pour réduire ces zones blanches des deux tiers.

Lire la suite

Pack Rentrée année scolaire 2014/2015

Le 17 octobre 2014

Cette année, 83 000 demandes ont été traitées : 33 000 pour le chéquier jeune (dont 22 000 demandes effectuées par Internet), 13 000 pour la restauration scolaire (dont 7 500 par Internet) et 37 000 pour le transport scolaire (dont 26 000 par Internet).

Lire la suite

Décision modificative du budget n°2

Le 17 octobre 2014

La deuxième adaptation du budget 2014 (DM2) permet d’ajuster les recettes et les prévisions de dépenses à hauteur de 34 M€ sur l’ensemble des politiques départementales.

Lire la suite

Communiqué de presse - Actualités concernant le train de la Mure

Le 01 octobre 2014

Afin de relancer l’exploitation de la ligne touristique ferroviaire en train électrique à partir de La Mure jusqu’au « grand balcon » à Monteynard, le Conseil général de l’Isère engageait, en décembre 2012, une consultation pour une délégation de service public (DSP).

S’en suivaient depuis, des négociations avec l’unique candidat, l’entreprise SNC Lavalin, qui devait remettre sa réponse définitive cet été, mais reportait l’échéance à plusieurs reprises dans l’attente de la décision du siège du groupe à Montréal.

Lire la suite

Communiqué de presse du Conseil général - Ligne 6020 Crolles-Meylan-Grenoble

Dans un souci de qualité de service aux usagers et d’efficacité de la dépense publique, le Conseil général réajuste régulièrement sa politique d’offre pour le réseau Transisère. Il s’agit de supprimer les doublons et les lignes sous-utilisées, mais aussi d’améliorer la complémentarité de notre offre de transport avec celle des autres collectivités. C’est dans ce sens qu’il a décidé d’un nouveau terminus place de Verdun, et non plus à la gare, pour la ligne 6020, reliant Crolles à Grenoble.

Lire la suite

Nos collégiens à la découverte du patrimoine montagnard isérois !

Le 21 juillet 2014

Le Conseil Général de l'Isère a mis en place un nouveau dispositif en direction des collégiens afin de leur faire découvrir notre patrimoine montagnard (environnemental, géographique, historique, économique et sportif), en lien avec des projets pédagogiques préalablement définis par leur collège respectif.

A cette occasion, les jeunes peuvent notamment pratiquer une activité sportive de nature comme l’escalade, la randonnée, la course d’orientation ou la via ferrata. L’ensemble des activités proposées sont animées et encadrées par des professionnels locaux diplômés.

Le Conseil général prend en charge les frais du séjour des collégiens et des professeurs accompagnateurs qui comprend deux jours et une nuit, en pension complète, dans un gîte partenaire.

Pendant les mois de septembre et octobre 2014, onze établissements vont faire profiter ce dispositif à leurs élèves.

Ainsi à l’instar du dispositif « à la découverte des espaces naturels sensibles », le Conseil Général de l'Isère continue à innover pour favoriser la connaissance de nos territoires auprès de la jeunesse iséroise.

Alain Cottalorda élu Président du Conseil Général !

Le 23 juin 2014

Suite à la démission d'André Vallini de la Présidence du Département, en raison de sa nomination au gouvernement en tant que Secrétaire d'état chargé de la réforme territoriale, Alain Cottalorda, conseiller général du canton de Bourgoin-Jallieu Sud, à été élu vendredi 20 juin dernier Président du Conseil Général de l'Isère.

Lire la suite

Engagement pour les personnes âgées auprès du CHU de Grenoble

Le CHU de Grenoble a entrepris le regroupement des 80 lits de l'EHPAD de Saint-Ismier avec les 40 lits d'unités de soins longue durée (USLD) de la Tronche sur son site Sud à Echirolles, en lien avec l'USLD du Centre Gérontologique Sud.

Lors de la commission permanente du 20 juin 2014, nous avons unanimement approuvé la participation du Conseil général à ce projet, à hauteur de 1 793 430€.

Grâce à cette décision, le Conseil Général de l'Isère va notamment contribuer à limiter le prix de journée facturé aux résidents (environ 70€ par mois) et permettre à ceux qui touchent une retraite modeste mais qui ne sont pas éligibles à l'aide sociale proposée par le Conseil général de l'Isère de continuer à percevoir l'APL.

Nous restons ainsi fidèles à notre volonté d'améliorer autant que possible les conditions d'hébergement de nos personnes âgées dans les EHPAD isérois.

Gisèle Perez, vice-présidente chargée de la solidarité avec les personnes âgées et les personnes handicapées.

Bientôt le Très-Haut-Débit !

Le 26 mai 2014

L'assemblée départementale, réunie en commission permanente le 23 mai dernier a donné le coup d'envoi de la mise en œuvre du projet de couverture en très haut débit de l'Isère. Le protocole de pré-accord entre le Département et les intercommunalités, relatif au déploiement et financement du très haut débit, a donc été approuvé.

Afin d'éviter la fracture territoriale et dans un souci de solidarité entre zones urbaines et zones rurales, le Conseil général s'est donc lancé dans ce vaste chantier qui se matérialisera par la pose de 3 000 kilomètres de fibre optique sur l'ensemble du territoire départemental.

Cette première phase ouvre la voie à un projet qui permettra aux Isérois d'accéder à une meilleure qualité de services proposés et aux entreprises d'améliorer leur productivité et attractivité. Au-delà de cet aspect, la généralisation de l'accès au très haut débit apportera un confort au sein du foyer, dans lequel on compte désormais 6 à 7 objets communicants connectés. De nombreux domaines pourront également en bénéficier, que ce soient les loisirs, le télétravail ou encore le maintien à domicile.

Charles Galvin, vice-président délégué à l'Isère numérique

Plan départemental de prévention de la délinquance 2013-2017

Le 26 mai 2014

Voté lors de la Commission permanente, vendredi 23 mai 2014, ce plan est la déclinaison à l'échelle départementale de la stratégie nationale de prévention de la délinquance avec les priorités suivantes pour la période 2013-2017 :

-          Agir en direction des jeunes exposés à la délinquance ;

-          Améliorer la prévention des violences faites aux femmes, des violences intrafamiliales, et l'aide aux victimes ;

-          Améliorer la tranquillité publique.

Pour ce faire, le plan privilégie un partenariat renforcé de l'ensemble des services de l'Etat, du Procureur Général et des Procureurs de la République de Vienne, Grenoble et Bourgoin-Jallieu ; du Conseil Général de l'Isère, des maires, des conseils locaux et intercommunaux de sécurité et de prévention de la délinquance, des bailleurs sociaux, des sociétés de transports, ainsi que des acteurs associatifs ayant participé à son élaboration.

Ce plan constitue ainsi un véritable guide pour les acteurs qui interviennent quotidiennement pour infléchir sur les actes de violence dans notre département.

Christine Crifo, vice-présidente chargée de la coopération décentralisée, des droits de l'homme, des actions de mémoire, de la politique de la ville, de la prévention et du rennouvellement urbain

Communiqué du Conseil général - Accord STMicroelectronics - Samsung

Le 20 mai 2014

Le Conseil général de l'Isère se réjouit de l'accord conclu entre STMicroelectronics et Samsung.

Cet accord est stratégique : il consacre la technologie du FD-SOI de 28 nanomètres développée en Isère par STMicroelectronics, Soitec et le CEA-Leti, et qui permet de réaliser des circuits intégrés plus rapides, plus simples et moins gourmands en énergie dont les produits électroniques de nouvelle génération ont besoin. C’est la reconnaissance, au niveau mondial, d’une invention 100 % iséroise.

Cet accord est aussi une belle reconnaissance de la stratégie des collectivités territoriales, avec au premier rang le Conseil général de l'Isère, qui œuvrent à la mise en réseau des organismes de recherches, des écoles d'ingénieurs et des entreprises pour atteindre un niveau de performance élevé et refuser la fatalité des délocalisations dans des pays à bas coût de production.

Le Conseil général de l'Isère, qui s'est toujours fortement impliqué dans cet éco-système avec la réalisation en 2001 du pôle d'innovation Minatec et le financement des programmes de recherche Nano 2008, Nano 2012 et Nano 2017, se félicite de l’accord STM - Samsung qui va conforter le site STMicroelectronics de Crolles avec ses 4 100 emplois, et permet d'envisager la création d'emplois supplémentaires à moyen terme.

Rénovation du quartier du Village 2 de la commune d’Echirolles

Le Conseil Général de l'Isère est partie prenante, depuis 2008, au programme de rénovation urbaine du quartier du Village 2 de la commune d'Echirolles.

Son implication aux côtés d'autres partenaires institutionnels a d'ores et déjà permis la création de la salle d'activités Delaune, ainsi que l'aménagement des espaces publics dans les secteurs tels que Colombes Nord, parc Niepce-Galilée ... .

L'avenant de clôture de la convention pluriannuelle, approuvé par l'ensemble des élus du Conseil Général de l'Isère ce vendredi 18 avril 2014, chiffre l'engagement financier de celui-ci à 2 202 492€, ce qui correspond à 10 % du montant total de l'opération.

A terme, le quartier sera doté d'un équipement public mutualisé accueillant le Centre Social, le Pôle Jeunesse et une crèche multi-accueil. Il offrira ainsi un meilleur cadre de vie et plus de services aux habitants.

Christine Crifo, vice-présidente, chargée de la coopération décentralisée, des droits de l'homme et des actions de mémoire, de la politique de la ville, de la prévention et du renouvellement urbain.

14.5 Millions d’euros de dotation pour les communes iséroises

Outre ses importantes compétences en matière de social, d'éducation ou de transport, le  département dispose d'un rôle péréquateur pour gommer au maximum les inégalités territoriales, économiques et sociales au sein de l'Isère. C'est le sens du fonds de péréquation de la taxe additionnelle sur les droits de mutation qu'il distribue chaque année à 475 communes situées principalement en zone rurale ou péri-urbaines ou en zone de montagne.

Ces communes sont celles qui, en Isère, n'ont pas les ressources propres nécessaires pour réaliser l'ensemble des services de proximité, utiles à leurs habitants.

L'aide apportée par le Département leur permet d'y remédier pour permettre à chacun de disposer d'un égal accès aux services et équipements collectifs.

Alain Mistral, vice-président chargé de l'administration générale, des finances et du personnel

Adaptation de l’offre de transports du réseau Transisère pour la rentrée 2014

Notre institution a choisi pour la huitième année consécutive de ne pas augmenter les impôts ni de recourir à un endettement qui pénaliserait à terme nos investissements. A cette fin, il a été décidé depuis juillet 2013 de faire évoluer rapidement les services de transport collectif que nous proposons lorsqu'ils sont sous-utilisés. C'est le sens d'une délibération votée lors de la commission permanente du vendredi 18 avril 2014 qui propose la rationalisation de certaines lignes de transport de bus : en effet, au-dessous d'un seuil de 5 utilisateurs, il n'y a pas d'intérêt économique ou écologique  à maintenir une ligne.

Par ailleurs, en améliorant la complémentarité de notre offre de transport avec celles des autres autorités organisatrices de transport, en pratiquant le rabattement de certaines lignes sur le réseau structurant, en supprimant les services en doublon avec une offre urbaine, nous pouvons rationaliser l'offre de transports dans le département et lui donner davantage de lisibilité pour les usagers.

C'est aujourd'hui avec ce rapport, une économie de près de 7 millions d'euros qui est réalisée.

C'est en cherchant toujours à améliorer davantage les politiques départementales, en les adaptant toujours mieux aux besoins des Isérois et des Iséroises que nous conservons un département bien géré, attentif aux besoins des habitants.

Didier Rambaud, vice-président chargé des déplacements et des transports

Investir pour protéger

Depuis 1936, l'Association Départementale Isère Drac Romanche s'efforce d'intervenir sur les digues et les ouvrages qui y sont associés afin d'optimiser le système de protection contre le risque d'inondation dans les plaines de l'Isère, du Drac et de la Romanche. Le Conseil général participe au programme d'investissement de cet établissement public et a voté lors de la Commission permanente du 18 avril 2014 le versement d'une subvention de plus de 430 000 euros. Elle contribuera à la réparation des digues, la réalisation de plans de gestion végétation et d'études ainsi que le développement de nouveaux outils de gestion.

Gilles Strappazzon, Président du Comité de Rivière Romanche

L’habitat intergénérationnel, un vecteur de solidarité

L'habitat intergénérationnel est un dispositif qui s'inscrit parfaitement dans le schéma autonomie 2011-2015 du Conseil Général de l'Isère.

Prenant appui sur la cohabitation entre personnes âgées et jeunes (étudiants, apprentis...), son objectif est de développer les échanges et l'entraide entre ces deux générations. Le dispositif est expérimenté dans l'agglomération grenobloise et à Bourgoin-Jallieu, sous la houlette de l'association Domicile Inter-Générations Isérois (DIGI) et en partenariat avec les bailleurs sociaux Actis et OPAC 38.

Un deuxième dispositif est expérimenté dans les résidences de logement social avec ACTIS.

A l'occasion de la Commission permanente du 21 février 2014, l'assemblée départementale a attribué 25 000€ à la DIGI pour la mise en œuvre du dispositif en 2014.

Gisèle Perez, Première vice-présidente chargée de la solidarité avec les personnes âgées et les personnes handicapées

Du nouveau dans le quartier Mistral-Eaux Claires

Un nouveau centre de santé plus accessible dans le quartier Mistral-Eaux Claires.

Dans le cadre de l'opération de renouvellement urbain du quartier Mistral-Eaux Claires de Grenoble, le Conseil Général de l'Isère mobilise 150 000€ pour accompagner le projet de relocalisation du centre de santé, de l'espace Vaucanson avenue Rhin et Danube.

La relocalisation de cet équipement attendue par les habitants contribue au développement de l'accès aux soins pour tous, à la cohésion sociale et la lutte contre l'exclusion si importantes dans nos quartiers.

Le nouveau centre de santé sera conforme aux exigences environnementales et sera plus visible et plus accessible.

Le chantier doit débuter au mois d'avril 2014, pour une livraison dans 1 an.

Christine Crifo

Vice-présidente en charge de la politique de la ville, de la mémoire et des droits de l'homme

Conseillère générale de Grenoble 5

Communiqué de presse de Brigitte Périllié, Vice-présidente

Non, le droit à l'interruption volontaire de grossesse n'est pas remis en cause en Isère !

Dans un message du 30 janvier, le Mouvement Français du Planning familial (MFPF) fait un parallèle entre la (légère) diminution du budget de la planification familiale en 2014 et le recul des droits des femmes en Espagne. 

Cette comparaison est indigne. 

Partout en Isère, le Conseil général mène une politique volontariste en matière de planification familiale puisqu'il va au-delà de ce que lui fixe le Code de la santé publique : il propose 177 demi-journées d'ouverture de planification par semaine alors que le minimum exigé par le Code est de 68 (compte tenu de la population iséroise de 15 à 49 ans) , ceci dans 26 centres répartis sur tout le département.

Confronté à des difficultés budgétaires sans précédent comme tous les Départements , le Conseil général a dû diminuer en 2014 de 1,2% le budget global alloué aux Centres de planification et d'éducation familiale (C.P.E.F.). Cette diminution se traduit par un ajustement du financement de la mission de planification des 6 centres dont le niveau d'activité réelle ne justifiait plus le maintien de leurs financements antérieurs.

Lire la suite

Communiqué de presse du Conseil général : l'A480 restera gratuite

L'autoroute A 480 traverse l'agglomération grenobloise sur 12 km, dans le prolongement des autoroutes A 48 (Lyon-Grenoble) au Nord et A 51 (Grenoble - Col du Fau) au Sud. Elle assure une double fonction de rocade de Grenoble et de transit, notamment à destination des stations de ski.

Avec un trafic de 100 000 véhicules par jour, A 480 est totalement saturée. 5 400 heures sont perdues chaque jour par l'ensemble des usagers pris dans les bouchons, et cette saturation contribue à la paralysie de toutes les voies de contournement et d'accès à Grenoble.

Lire la suite

Communiqué de presse de Thierry Auboyer, Président de la SEM VFD

La Sem de transport VFD, dont le Conseil général de l'Isère est actionnaire majoritaire, fait face à une dégradation de sa situation financière liée à son manque de compétitivité, dans un contexte économique difficile et un environnement de plus en plus concurrentiel. Elle a clôturé ses exercices 2012 et 2013 avec une perte.

En 2012, le Conseil général a procédé à une première augmentation de capital de 764 000 € au côté des autres actionnaires, et a conditionné la suite de son accompagnement financier à la mise en œuvre d'un plan de redressement visant à rendre la SEM compétitive et à rétablir durablement l'équilibre de ses comptes.

Le 30 mai 2013, le conseil d'administration des VFD a adopté un plan de mesures structurelles portant sur l'ensemble des composantes de l'entreprise : ajustement des effectifs, organisation du travail, optimisation du parc des véhicules et de leur maintenance...

Lire la suite

Le Département poursuit son engagement en faveur de l’innovation

Lors de sa session consacrée au vote du budget primitif, l’Assemblée Départementale a voté l’ouverture d’une autorisation de programme à hauteur de 3 millions d’euros au titre des 15ème et 16ème appels à projets des pôles de compétitivité.

La Commission Permanente du 24 janvier dernier a proposé une deuxième répartition de cette enveloppe en faveur de 4 projets issus des pôles de compétitivité Minalogic, Axelera et Viameca, pour un montant de 1 342 412 €.

Les projets ont été sélectionnés par le Département en fonction de leurs intérêts futurs pour l’institution.

Ainsi, une centrale permettant la localisation de personnes au travail (brigades d’intervention, pompiers), un packaging innovant pour leds, ou encore une technique de géodétection multimatériaux et multimétiers pour les réseaux enterrés ont  notamment été retenus.

Christian Pichoud

Vice-président en charge de l’économie et du tourisme

Conseiller général du canton de Bourg d’Oisans

 

Plan de prévention et de gestion des déchets issus des chantiers de BTP

4,7 millions de tonnes, voilà ce que génèrent,  chaque année,  les déchets issus des chantiers du bâtiment et des travaux publics en Isère. Avec ainsi près de 4 tonnes par habitant annuellement, leur gestion représente un enjeu de taille pour le territoire. C’est pourquoi, le Département, en étroite collaboration avec les collectivités, les professionnels des travaux publics et du bâtiment, les carriers, les professionnels du déchet, les chambres consulaires mais aussi les associations, s’est engagé dans l’élaboration d’un plan de prévention et de gestion de ces déchets. Le projet de plan a été validé le 7 janvier dernier lors de la réunion de la commission consultative. Il sera soumis à consultation dès février, puis à enquête publique en fin d’année.

A travers plusieurs objectifs chiffrés répondant aux objectifs de la directive cadre du 19 novembre 2008, ce nouveau plan souhaite répondre à plusieurs enjeux. Il s’agit, tout d’abord, d’améliorer la traçabilité des déchets, notamment dangereux, de manière à diminuer les pratiques illégales. Le plan entend également renforcer le réseau des installations des gestions des déchets en favorisant l’accès aux déchetteries publiques, en développant les déchetteries professionnelles mais aussi en privilégiant l’utilisation des remblaiements de carrières.

Avec l’ensemble des actions prévues par ce plan, le taux de valorisation des déchets inertes devra atteindre 70% d’ici 2020.

Serge Revel, vice-président chargé de l'environnement

Le Département accompagne le développement social local dans la Bièvre Est

Réunis en Commission permanente le vendredi 24 janvier 2014, les conseillers généraux ont reconduit la convention de développement social local avec la Communauté de communes de Bièvre Est pour 3 ans (2014, 2015 et 2016). A l’origine de cette décision, la rurbanisation et les importantes mutations qui gagnent ce territoire, faisant émerger de nouveaux besoins chez la population.

La convention définit plusieurs mesures pour faire du centre socioculturel intercommunal un véritable lieu de ressource. Celui-ci agit pour prévenir l’isolement et l’exclusion, accueillir les nouveaux arrivants, soutenir la vie associative, développer le pôle petite enfance et les actions en direction de l’enfance et de la jeunesse, et permettre le développement d’actions culturelles. Le Conseil général de l’Isère s’est engagé à verser une participation de 20 000€ à la Communauté de communes de Bièvre Est, pour la mise en œuvre de ces actions en 2014.

Le Conseil général marque ainsi son attachement au développement de ce territoire en termes de cohésion sociale.

Didier Rambaud, Vice-Président chargé des déplacements et des transports

Vote de la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt

La majorité à l'Assemblé nationale vient d'adopter à l'unanimité ce projet de loi qui s'attache à traduire la réorientation de la politique agricole commune en faveur de l'élevage, obtenue par le Président de la République en octobre dernier.

Ce texte, qui devra être approfondi et précisé par les décrets d'application, répond en grande partie à l'attente du monde agricole.

Pour les vingt prochaines années, le texte définit les grandes perspectives de développement économique pour notre agriculture et permet de renforcer la compétitivité des filières (agriculture, agroalimentaire, forêt) tout en passant d'un modèle productiviste à une agro-écologie.

Des avancées majeures sont à relever :

- un virage agro-écologique de notre agriculture et la création de groupements d'intérêt économique et environnemental pour les des agriculteurs ou des exploitants forestiers, afin qu'ils bénéficient d'aides de manière préférentielle ou majorée.

- la restriction et le contrôle de l'usage des antibiotiques et des mesures contre l'usage des pesticides

- l'aide à l'installation de jeunes agriculteurs et la révision de l'enseignement agricole par de nouvelles formes d'entrée dans le métier et la création d'un contrat de couverture sociale pour les jeunes.

-  la création d'un médiateur des relations commerciales pour redonner du poids aux producteurs face à la grande distribution

- les importations illégales de bois ou de produits en bois, qui ne respectent pas les obligations prévues par le règlement européen en matière de contrôle de la traçabilité des produits, seront sanctionnées

- les AOP et IGP seront mieux protégés par la création d'un droit d'opposition au dépôt d'une marque pouvant les léser.

Refusant ces progrès, la droite s'est emmurée dans une conception ultra-productiviste de notre agriculture.  On peut s'interroger sur les raisons qui la poussent à refuser une mutation devenue indispensable.

Christian Nucci, vice-président chargé de l'agriculture durable et de l'alimentation, du développement durable et de l'équipement du territoires

Communiqué de presse du groupe des conseillers généraux socialistes de l’Isère

Le 13 décembre 2013

Nous avons voté hier, à l'unanimité, l'application de la durée légale du travail pour les agents du Conseil général de l'Isère.

Dans un contexte financier extrêmement tendu, ce vote marque notre volonté de poursuivre nos efforts de gestion pour assumer les responsabilités, notamment sociales, que nous avons envers les Iséroises et les Isérois.

Les agents du Conseil général, qui travaillent 1533 heures par an, travailleront désormais 1607 heures (réglementaires dans la fonction publique territoriale depuis la loi sur les 35 heures).

Nous souhaitons, par ce choix, que notre collectivité contribue à l'effort qui est imposé à tous pour rétablir les finances du pays.

Nous voyons bien, qu'autour du mouvement social initié par le passage de 11 à 9 semaines de congés pour les agents, se cristallisent d'autres mécontentements quant aux rémunérations et à la qualité du travail au sein de l'institution départementale.

Si les rémunérations sont strictement encadrées au niveau national par des grilles indiciaires de salaire qui doivent s'appliquer à tous, nous avons souhaité, en contrepartie de cette application effective des 35 heures, instaurer la prise en charge d'une complémentaire santé pour tous les agents, la pérennisation de 40 salariés actuellement en contrat d'avenir, une répartition des effectifs qui privilégiera les services en tension et adapter l'accueil dans les centres médico-sociaux...

Nous allons aussi mettre en œuvre un plan d'action pour améliorer la qualité de vie au travail.

Didier Rambaud, Président du Groupe des élus socialistes et apparentés

Nous continuons nos efforts pour le développement durable de l’Isère

Le 28 novembre 2013

C’est en séance plénière, le 22 novembre dernier, que la conseillère générale Catherine Brette a présenté le 3ème rapport annuel sur la situation du Conseil général en matière de développement durable.

Lire la suite

Le Conseil général s’engage contre le gaspillage des denrées alimentaires

Le 28 novembre 2013

L’Assemblée Départementale vient de donner son feu vert au Président du Conseil Général, André Vallini, pour signer la Charte de l’aide alimentaire et de lutte contre le gaspillage des denrées alimentaires.

Lire la suite

La voie spécialisée partagée de l’A 48 prolongée

Le 23 octobre 2013

La voie spécialisée partagée, aménagée sur l’emprise de la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute A 48, est un dispositif innovant et unique en France visant à améliorer la vitesse commerciale et la régularité des transports en commun pour accéder à Grenoble en période de pointe.

Lire la suite

28 173 571 €

Le 22 octobre 2013

C'est la somme totale répartie, par un vote unanime de l'assemblée départementale vendredi dernier, entre les communes et les EPCI (établissements publics de coopération intercommunale) défavorisés, au titre du fonds départemental de péréquation de la taxe professionnelle.

La répartition a été établie principalement en fonction de la faiblesse du potentiel fiscal par rapport à la moyenne de la strate du département.

Elle s'articule de la manière suivante : plus de 24 M€ sont affectés à des communes ; environ 2,8 M€ à des EPCI, et le reste à des engagements divers pris par le Conseil Général de l'Isère.

Au titre de ces derniers, on notera l'attribution d'une dotation complémentaire aux communes de moins de 5 000 habitants chefs-lieux de cantons afin de compenser les charges qu'elles subissent du fait de leur situation de centralité, le soutien des cantons à faible population pour le maintien d'un service public minimum, et la compensation des pertes fiscales subies par les communes d'implantation de l'aéroport de Grenoble Isère.

La répartition de ce fonds, qui constitue sans doute une bouffée d'oxygène pour les bénéficiaires, marque également la solidarité du Conseil Général de l'Isère aux territoires les moins bien dotés économiquement.

Alain Mistral

Vice-Président chargé de l'administration générale, des finances et du personnel

FLASH INFO

 

Suivez l'actualité du Président de la République

 

Retrouvez la dernière expression du groupe

Cliquez ici

Revue de presse

Cliquez ici pour retrouver les derniers articles concernant vos élus

Lettre aux militants

Retrouvez ici les lettres aux militants

Groupe des élus socialistes et apparentés
Hôtel du Département
7 Rue Fantin-Latour - B.P. 1096
38022 Grenoble Cedex 1
 
Tél. 04 76 00 39 64

isere-socialiste